Année  2020

Toutes les sorties moto,
Meetings et autres réunions
Sont reportés ou annulés.

CORONAVIRUS

COVID-19 - Chronologie



Épidémie mondiale partant de Chine.

Maladie infectieuse émergente de type zoonose  virale, provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2 (ex 2019-nCoV)3, responsable à partir de novembre 2019 à Wuhan (capitale de la province de Hubei, en Chine Centrale) d'une épidémie, requalifiée en mars 2020 par l'OMS en pandémie.


Historique :


10 janvier :

Envoi aux Agences Régionales de Santé - ARS, aux sociétés savantes (urgentistes, SAMU, infectiologues) de fiches de conduites à tenir et de définition de cas par le ministère des Solidarités et de la Santé.


14 janvier :

Sensibilisation des établissements hospitaliers, médico-sociaux et des professionnels de santé libéraux, à la situation et aux recommandations sanitaires.


23 janvier :

Mise en place d’un dispositif de suivi et de réponse aux préoccupations des Français présents en Chine par le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en coordination avec l’Ambassade de France à Pékin et l’ensemble des consulats généraux en Chine.


24 janvier :

Confirmation des premiers cas confirmés de Coronavirus COVID-19 par Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la Santé.

Déploiement de flyers et d’affiches d’information en français, anglais et mandarin dans les aéroports.


25 janvier :

Mise en place d’une procédure d’identification et de suivi des cas contacts personnalisée et quotidienne a été mise en place via les ARS.

Mise en place d’un accueil spécifique des voyageurs en provenance de Chine, Hong-Kong et Macao à Paris Charles de Gaulle et Saint-Denis de la Réunion assuré par des personnels d’associations agréées de sécurité civile en lien avec le service médical de l’aéroport, renforcé de professionnels de santé médicaux et paramédicaux issus de la réserve sanitaire du ministère des Solidarités et de la Santé.


27 janvier :

Développement d’un test diagnostic rapide par l’institut Pasteur permettant de donner un résultat en quelques heures.


31 janvier :

Première opération de retour des ressortissants français vivant dans la province de Hubei, par vol direct depuis Wuhan accompagné d’une équipe médicale et confinement des passagers pendant 14 jours à Carry-le-Rouet.


2 février :

Deuxième opération de retour des ressortissants français de Hubei et confinement des passagers à Aix-en-Provence.


8 février :

Apparition d’un cluster (regroupement de plusieurs cas autour d’un cas initial) en Haute-Savoie. Les cinq cas confirmés de Coronavirus COVID-19, quatre adultes et un enfant, ont été hospitalisés ainsi que six autres contacts proches. Une cellule de crise est mise en place par l’Agence Régionale de Santé d’Auvergne-Rhône-Alpes pour suivre la situation et retrouver l’ensemble des cas contacts. Les trois établissements scolaires fréquentés par l’enfant malade ont été fermés pendant deux semaines par mesure de précaution et pour mener les investigations nécessaires (test diagnostic). L’opération de recherche et de tests auprès des cas contacts est engagée immédiatement.


9 février :

Un centre de consultation exceptionnel est installé dans la salle d’animation de la commune de Contamines-Montjoie afin de dépister les enfants de l’école où était scolarisé l’enfant malade.

Troisième opération de retour de ressortissants français de Hubei sur un vol britannique.


13 février :

Activation du plan ORSAN qui vise à organiser la mobilisation du système de santé pour se préparer à une éventuelle circulation active du Coronavirus COVID-19 sur le territoire français.


14 février :

Levée des mesures de confinement pour les passagers du premier vol de retour des Français de Wuhan suite à la fin de la période d’incubation de 14 jours et la réalisation de tests de diagnostic revenus négatifs.

Premier décès en France d’un patient âgé de 80 ans hospitalisé en France des suites du Coronavirus COVID-19.


16 février :

Levée des mesures de confinement pour les passagers du deuxième vol de retour.


17 février :

Envoi d’un guide pratique aux professionnels de santé par le ministère des solidarités et de la santé.


18 février :

Confirmation de trois passagers Français atteints de Coronavirus COVID-19 à bord du paquebot de croisière Diamond Princess en confinement au large du Japon.


19 février :

Envoi de fret médical en solidarité avec la Chine à destination des structures hospitalières de Wuhan et de la province du Hubei.


21 février :

Quatrième opération de retour de Français, Européens et ayants-droit.

Rencontre de M. Bruno Le Maire et Mme Agnès Pannier-Runacher avec les acteurs économiques nationaux sur les conséquences de l’épidémie de Coronavirus COVID-19.


23 février :

Levée des mesures de confinement pour les passagers du troisième vol de retour.


24 février :

Activation de 70 établissements de santé siège d’un SAMU.107 établissements de santé sont donc en capacité d’accueillir des patients atteints de Coronavirus COVID-19 soit au moins un par département métropolitain et d’Outre-mer.


24 février :

Augmentation des capacités de diagnostic biologique et commande de plusieurs millions de masques FFP2 supplémentaires pour les professionnels de santé.


25 février :

Déploiement d’affiches d’information sur le Coronavirus COVID-19 dans les gares.


28 février :

Déclaration du coronavirus COVID-19 comme “cas de force majeure” pour les entreprises.

Diffusion de spot radio et télévision de prévention.


29 février :

Tenus d’un conseil de défense et d’un conseil des ministres exceptionnels sous l’autorité du président de la République, consacré au coronavirus. Officialisation du passage du stade 1 au stade 2 du plan de prévention et de gestion de la crise sanitaire impliquant de prendre de nouvelles mesures afin de limiter la diffusion du virus.

Interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en espace clos.


La communication pour le grand public est renforcée avec la diffusion, grâce à l’appui du CSA et des chaines et radios françaises, de spots de prévention.


2 mars :

La BPI est désormais garante des prêts demandés par les PME afin de les accompagner dans la gestion de la situation


3 mars :

Mise en place d’une cellule de continuité économique au ministère de l’Economie et des Finances


6 mars :

Activation du plan blanc dans les hôpitaux et du plan bleu dans les EHPAD

Publication du décret encadrant les prix de vente du gel hydro-alcoolique


8 mars :

Interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes non indispensables à la continuité de la vie de la Nation


9 mars :

Diffusion d’une circulaire du ministre de l’Intérieur pour garantir la sécurité et la sincérité des opérations de vote ainsi que des mesures de précautions sanitaires avant les élections municipales et communautaires des 15 et 22 mars.


12 mars:

Fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités jusqu’à nouvel ordre, et mise en place d’un service de garde, région par région, pour les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Mobilisation des médecins, des soignants, mais aussi d’étudiants et de jeunes retraités, et report des soins non essentiels et opérations non urgentes à l’hôpital.

Prolongement de deux mois de la trêve hivernale.

Mise en oeuvre d’un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel, avec prise en charge par l’Etat de l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux.

Possibilité de reporter le paiement des cotisations et impôts dus en mars pour toutes les entreprises qui le souhaitent sans justification, ni pénalité.


13 mars :

Interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes


14 mars :

passage en stade 3


17 mars :

Restriction des déplacements au strict minimum

Conseil européen extraordinaire par visioconférence

Restriction des déplacements au strict minimum.

Fermeture des frontières de l’espace Schengen.

Activation de la cellule interministérielle de crise par le Premier ministre.


18 mars :

1re mission entre Mulhouse et Toulon d’un A330 de l’armée de l’air équipé du kit MORPHEE (Module de Réanimation pour Patient à Haute Élongation d'Évacuation) pour le transfert de 6 patients vers les hôpitaux de Laveran et de Sainte Anne.


20 mars :

Conseil de défense consacré au suivi de la crise du coronavirus COVID-19

Mobilisation du porte-hélicoptère amphibie “Tonnerre” de la Marine nationale pour l’évacuation des patients en réanimation en Corse vers des établissements de santé du continent.


21 mars :

Le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran annonce que des commandes de plus de 250 millions de masques ont été signées et seront livrées progressivement.

2ème mission MORPHEE entre Mulhouse et Bordeaux pour le transfert par A330 de l’armée de l’air de 6 patients vers l’hôpital Pellegrin.


22 mars :

12 patients atteints du coronavirus ont été évacués de Corse à bord du “Tonnerre” pour être admis dans plusieurs hôpitaux des Bouches-du-Rhône.

22 patients hospitalisés dans le Grand Est et placés sous assistance respiratoire seront accueillis dans des hôpitaux situés dans trois pays frontaliers de la France : en Allemagne, en Suisse et au Luxembourg.


23 mars :

Réunion par audioconférence du président de la République avec les autorités morales et religieuses

Installation d’un hôpital de campagne militaire à Mulhouse.


24 mars :

3ème mission MORPHEE entre Mulhouse et Brest pour le transfert par A330 de l’armée de l’air de 6 patients.


25 mars :

Affrètement d’un TGV médicalisé entre Mulhouse et les Pays de la Loire

Conseil de défense consacré au suivi de la crise du coronavirus COVID-19

Adoption de 25 ordonnances dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire en conseil des ministres


26 mars :

Publication du décret encadrant l’utilisation de la chloroquine

Annonce par le G20 de l’injection de 5 000 milliards de dollars dans l’économie mondiale


27 mars :

Annonce par le Premier ministre du renouvellement de la période de confinement jusqu’au mercredi 15 avril 2020.


28 mars :

Annonce de la commande de plus d’un milliard de masques, de l’augmentation de la capacité du nombre de lits en réanimation qui sera portée à 14 000 lits et de la massification de la politique de tests.


30 mars :

Échange entre le Premier ministre et les acteurs économiques.


31 mars :
Intervention du Président de la République depuis une usine française de masques à Saint-Barthélémy-d'Anjou sur la stratégie d’importation et de production en France de masques, respirateurs et gel hydroalcoolique ; 4 milliards d’euros seront alloués à Santé publique France pour commander des médicaments et du matériel. 
10 millions d'euros supplémentaires seront attribués pour le financement des aides spécifiques d'urgence attribuées par les Centres régionaux des œuvres universitaires (Crous).


1er avril : 
Conseil de défense consacré au suivi de la crise du coronavirus COVID-19.
Adoption de 7 ordonnances dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire en conseil des ministres.


2 avril : Visioconférence du Premier ministre avec les chefs de partis et de groupes parlementaires.


4 avril :
Financement d’un projet de test de dépistage du COVID-19 par le ministère des Armées, à hauteur de 1 million d’euros.


6 avril :

Lancement d’une vaste opération de dépistage des personnes les plus vulnérables, en mettant la priorité sur les personnes âgées, les personnes handicapées les plus fragiles et les professionnels qui les accompagnent en établissement.


7 avril :
Financement d’une nouvelle technologie de détection rapide du COVID-19 par le ministère des Armées, à hauteur de 1,8 million d’euros.


9 avril :

Renforcement du plan d’urgence de soutien à l’économie : de 45 milliards d'euros, il est passé à 100 milliards d'euros.


13 avril :

Annonce de la prolongation du confinement de la population jusqu’au 11 mai par le président de la République.


18 avril :

Conseil de défense et de sécurité autour du président de la République ; présentation en conseil des ministres du deuxième PLFR (renforcement des mesures d’urgence).


22 avril :

Conseil de défense et de sécurité autour du président de la République.


28 avril :

Présentation par le Premier ministre de la stratégie nationale de déconfinement, à l’Assemblée nationale.


4 mai :

Discours du Premier ministre au Sénat sur la stratégie nationale de déconfinement


6 mai :

Présentation du plan de soutien à la culture.


7 mai :  

Conseil de défense et de sécurité autour du président de la République (Elysée) ,

Présentation de la carte de France du déconfinement et précisions des modalités de déconfinement par le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, le ministre de la Santé, la ministre des Transports, le ministre de l’Education nationale, le ministre de l’Economie et des Finances, la ministre du Travail ;

Envoi de la circulaire sur les modalités du déconfinement à l’ensemble des préfets.


11 mai :

Déconfinement progressif de la France.


14 mai :

Annonce du plan de soutien au tourisme.


18 mai :

Visioconférence du président de la République avec Mme Angela Merkel, chancelière de la République fédérale d'Allemagne pour définir une initiative franco-allemande de réponse à la crise du coronavirus au niveau européen suivie d'une conférence de presse conjointe.


26 mai :

Annonce du plan de soutien à l’automobile.


28 mai :

Conseil restreint de défense et de sécurité nationale consacré au COVID-19.


2 juin :

Deuxième phase de déconfinement.


5 juin :

présentation du Plan tech.


9 juin :

Annonce du plan de soutien au secteur de l’aéronautique.


10 juin :

Présentation du troisième PLFR en conseil des ministres (soutien aux secteurs les plus touchés et à l’emploi des jeunes).


12 juin :

Conseil de défense et de sécurité autour du président de la République.


14 juin :

Allocution du président de la République sur le déconfinement.


29 juin :

Présentation du plan commerce de proximité, artisanat et indépendants.


10 juillet :

Fin de l'état d'urgence sanitaire.


20 juillet :

Le port du masque "grand public" est rendu obligatoire dans tous les lieux clos (décret) ;

Présentation du « Pack rebond » à destination des territoires d’industrie.


21 juillet :

Accord des chefs d’État et de Gouvernement européens sur un plan de relance commun historique.


27 juillet :

Mise en place de dépistages aux frontières pour les voyageurs revenant d’un pays où le virus circule très activement.


5 août :

Lancement de l’appel à projet concernant les relocalisations.


11 août :

Conseil de défense et de sécurité autour du président de la République. Le Premier ministre annonce la mise en place de plans d’action territoriaux, le renforcement des actions de dépistage et d’information dans les lieux de vacances et la prolongation de l’interdiction des événements de plus de 5000 personnes jusqu’au 30 octobre.


25 août :

Conseil de défense et de sécurité autour du président de la République.


27 août :

Face à la reprise de l’épidémie, le Premier ministre annonce le placement de 19 nouveaux département en zone de circulation active du virus et rend obligatoire le port du masque dans l’ensemble des espaces fermés (y compris au travail).


1er septembre :

Entrée en vigueur du nouveau protocole sanitaire pour les entreprises.


3 septembre :

Pésentation du plan France Relance par le Premier ministre.


11 septembre :

Le Premier ministre annonce le passage de 42 départements en circulation active du virus. La durée d’isolement pour les cas contacts est ramenée à 7 jours.


17 septembre 2020 :

Le Ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé que les contrôles du respect de ces dispositions vont être renforcés et les visites dans les Ehpad encadrées. Dans les territoires où le virus circule activement, il a été fortement recommandé de limiter les rassemblements familiaux et amicaux, comme les mariages ou les fêtes d’anniversaire.


23 septembre 2020 :

Le ministre des Solidarités et la Santé annonce la mise en place de plusieurs niveaux d’alerte au grand public, pour que chacun puisse comprendre l’évolution de la situation sanitaire, la raison des mesures prises au niveau territorial, et les mesures qui pourraient être potentiellement prises si jamais la situation continuait de se détériorer


Fin septembre :

Présentation en conseil des ministres du PLF 2021.


05 octobre 2020 :

Le Gouvernement annonce le passage de Paris et de trois départements de la petite couronne en alerte maximale.


14 octobre 2020 :

Le Président de la République annonce la mise en place d’un couvre-feu d’au moins 4 semaines en Ile de France et pour huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse. Les rassemblements sont limités à 6 personnes.


15 octobre 2020 :

Conférence de presse du Premier ministre précisant les contours du couvre-feu


17 octobre 2020 :

Début du couvre-feu en Ile-de-France ainsi qu’à Grenoble, Lille, Lyon, Aix Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse.


22 octobre 2020 :

Extension des mesures de couvre-feu à 38 nouveaux départements et à un territoire d’Outre-Mer ainsi qu’au 16 départements déjà concernés entièrement ou partiellement par le couvre-feu du 17 octobre 2020

lancement de la nouvelle application « Tous Anti Covid »


28 octobre 2020 :

Allocution du président de la République.

le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Martinique, en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum. Le Gouvernement en précise les contours le 29 octobre 2020


29 octobre 2020 :

Déclaration du Premier ministre devant la représentation nationale.

Conférence de presse du Premier ministre sur le confinement.